Comètes et Planète X

De U-Sphere
Révision de 16 juillet 2009 à 12:44 par Uadmin (discuter | contributions) (Nouvelle page : Un corps massif orbite t-il loin dans le nuage de Oort ? Le soleil aurait-il un compagnon sombre ? Question souvent lue et entendue. Ce corps, parfois appelé, ''Nibiru'' ou enc...)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Un corps massif orbite t-il loin dans le nuage de Oort ? Le soleil aurait-il un compagnon sombre ? Question souvent lue et entendue.

Ce corps, parfois appelé, Nibiru ou encore planète X devrait avoir une influence aux confins du système solaire.

Il y aurait donc des pistes à explorer dans les anomalies de l'héliopause (à la frontière de la bulle constituée par l'héliosphère), mais peut-être aussi des lointains messagers qui nous proviennent de cette région: les comètes.

Du reste, une assertion souvent lue à propos de la planète X, serait qu'en cas de rapprochement, nous serions soumis à un intense bombardement cométaire, et ceci compte tenu d'un effet d'entrainement (et en quelque sorte, d'aspiration) lié au passage de ce corps (possiblement plus massif que Jupiter) au travers du Nuage de Oort.

Néanmoins, il faut tenter de rester dans le domaine du raisonnable:

En admettant qu'un tel corps existe et qu'il soit muni de paramètres orbitaux "extrêmes", (lui permettant de rester "inaperçu" jusqu'à présent), soit une excentricité proche de 1 et une période orbitale très importante, de l'ordre de plusieurs milliers d'années.

Malgré cela, le franchissement du point de flexion le plus étroit de son orbite ellipsoïdale prendrait des dizaines d'années. En surfant sur la vague "conspirationniste" considérant que ce corps serait au plus proche de nous aux alentours de fin 2012, nous pouvons dors et déjà considérer que son influence gravitationnelle est quasi maximale sur nous. (effets de résonance mis à part, si l'on considère une influence possible sur le soleil). Et le cortège de comètes qui l'accompagne (ou le suit) devrait déjà avoir subit l'influence gravitationnelle importante du soleil, véritable centre de masse de notre système.

Voit-on pour autant plus de comètes ?