Pourquoi ne sont-ils pas déjà là?

De U-Sphere
Aller à : navigation, rechercher

Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Les témoignages OVNI s'accumulent et la science fait mine de rien entendre. Elle s'enferme dans des raisonnements logiques qui refusent *paradoxalement* de prendre pied dans la réalité

Qui peut hônnétement affirmer que la phénoménologie OVNI a été réellement étudiée par les scientifiques, qu'un processus de collecte normalisé a jamais été mis en place, et ce, dans un cadre d'ouverture et de collaboration entre plusieurs équipes scientifiques ?

Dontwantosee.jpg
Et pourtant, malgré l'absence de tout processus de collecte lié au proche environnement, les scientifiques s'interrogent sur l'absence de données ("Où sont-ils?", Pour la Science n°250). Pour ces scientifiques, l'interrogation ne porte que sur des données accumlées via des programmes d'écoute de l'espace profond (de type SETI).

Voilà un exemple de cadre logique scientifique "orienté". Comme s'il était inutile de s'interroger si jamais "ils" ne seraient pas déjà dans notre environnement. Et encore moins de considérer s'il n'y aurait pas eu des observations dans la sphère terrestre. Il apparait, malheureusement, que cette posture mentale qui nie les questions de bon sens, nécessitant un saut conceptuel de la pensée scientifique, n'est que la reproduction de schémas scientifiques normatifs, de courants de pensée dogmatiques.

Quelques faits révélateurs:

  1. pas une seule fois le mot "OVNI" n'est cité dans cet article. Cela souligne parfaitement l'état d'esprit dans lequel baigne l'auteur, et plus largement une certaine partie de la communauté scientifique. Le mot "OVNI" semble fâcher et le sujet apparait devoir être occulté. Le doute ou la question n'est même pas émise.
  2. les rares scientifiques travaillant aujourd'hui sur le sujet des OVNI souhaitent être anonymes et pour ne pas avoir à souffrir du jugement de leurs pairs: voir les exemples de l'EUS et du GEIPAN.
  3. La recherche de vie Extra-Terrestre part d'un point de vue toujours trop fortement anthropormophique. Comme si l'état de l'art de la science et de la communication spatiale de la gestion du contact (aspects éthiques ignorés) devraient être les mêmes aujourd'hui et dans des siècles. L'aspect évolutif des sciences et des sauts conceptuels associés sont complètement occultés.

Est-ce vraiment une posture mentale "normale" et constructive dans le cadre d'une recherche scientifique?

Plutôt que de lancer de façon péremptoire une réflexion sur une hypothèse qui induit déjà la réponse, "Pourquoi n'y a t-il pas de programme et de campagne d'observation dans l'environnement terrestre?"

<iframe width="850" height="1000" src="http://www.u-sphere.com/data/ou-sont-ils.htm"> </iframe>