PAN

De U-Sphere
Aller à : navigation, rechercher

Phénomène Aérospatial Non identifié.

Cet acronyme a été retenu par le CNES pour son aspect plus "générique" que celui d'OVNI. Un "Phénomène" peut en effet faire référence à quelque chose d'immatériel (à moins d'être informaticien, l'"Objet" d'OVNI fait penser à quelque chose de matériel/solide). L'aspect "Volant" a également été gommé et pour ne pas faire penser à quelque chose de piloté par une intelligence.
De fait, un OVNI est un PAN, mais pas forcément l'inverse.

Collecte des informations sur les PAN

La collecte d'informations sur les PAN suit le circuit administratif suivant en France:

CircuitPubliOVNI.png

Commentaires

De façon préalable, il serait intéressant de pouvoir préciser le sens du terme emprunté par le mot OVNI, par les autorités françaises, qui souvent se retranche derrière le caractère "innaproprié" du terme pour rendre des réponses également innapropriées.

Ce que l'on peut toutefois en dire:

  • OUI, le phénomène OVNI est officiellement abordé en france: Site du GEIPAN.
  • OUI, le contribuable français "paye" et contribue à la collecte d'information et l'étude sur les OVNIs,
  • OUI, il existe un réseau de collecte et de diffusion de l'information concernant le phénomène OVNI. Il part du plus bas échelon de la gendarmerie, (le gendarme), qui dans le cas express d'une observation diffuse vers le niveau le plus haut, par une ligne téléphonique spéciale, à la DGGN. Cette mesure est exceptionnelle, dans le sens ou elle court-circuite l'ensemble des niveaux hierarchiques de la gendarmerie nationale.Par ailleurs, les gendarmes ont été il y a quelques années de cela spécialement équipés de "réseaux de diffraction optique" qui placés devant l'objectif de leur appareil leur permet de prendre des photos d'OVNIs.
  • OUI, la diffusion d'information concernant le phénomène OVNI est potentiellement sensible. En témoigne le circuit de diffusion de l'information. Tout PV de gendarmerie concernant les OVNIs doit être gardé 60 ans secret, alors qu'un PV ordinaire est classé 30 ans. Ce qu'il y a de malheureux c'est que ce temps est assez long pour correspondre à la disparition physique des témoins qui auraient pu aider à l'expertise. Les vieux PV, pour information, sont normalement classés sous la rubrique C/OVNIs au SHAT de Pau.


Note 1: la gestion des archives militaires ont été récemment rattachées au SGDN (Secrétariat général de la défense nationale).
Note 2: Le CODISC a changé de nom (?).