Impossibles scénarios

De U-Sphere
Aller à : navigation, rechercher
Hautement spéculatif : Attention ! Les informations ci-après peuvent-être hautement spéculatives, voire romanesques. Ces propositions, tout ou partie, peuvent conduire à une impasse intellectuelle. L'objectif est plus d'exercer la pensée transversale et de construire un cadre de pensée intégré, dans lequel des idées nouvelles sont évoquées.

Voici un scénario fictif décomposé en une série de propositions qui peuvent -bien évidemment- être erronées et conduire à une impasse intellectuelle... Néanmoins, l'objectif est de résumer l'ensemble des thématiques abordées par u-sphère dans un format cohérent et formuler une liste d'hypothèses compatibles entres elles.

Cet article vient en complément d'un article précédent plaçant la thématique des "crops circles" au centre de la discussion, celui-ci étant un peu plus généraliste.

1. Le scénario "ummite" tel que fourni contient des éléments de fiction dans la fiction.

  • Lorsqu’un réseau souhaite communiquer tout en masquant son identité / il apparaît difficilement concevable qu’il laisse filtrer des éléments susceptibles de conduire à une identification formelle de ses membres.
  • Dans un scénario « marionnettiste », des éléments de fiction adaptés à la sensibilité des spectateurs sont volontairement émis. Ils permettent de désamorcer d’éventuelles tentatives de remontées à la source.
  • De manière générale, on propose une image qui contient, d’une part, des éléments de réalité (des idées à faire passer), et d’autre part, des éléments de fiction, facilement assimilables. Stratégie connue d’une certaine façon sous le terme de « Honey Pot » en informatique.
  • L’esprit critique (humain) doit rester en éveil !

2. La fiction "ummite" représente non pas une seule mais un ensemble de civilisations exogènes à la Terre.

  • Le livre de José Benitez ("El Hombre Que Susurraba a Los Ummitas") est riche en anecdotes. Plusieurs témoignages distincts d’OVNI font état de variations, tout à a fois sur le logo et les êtres vus.
  • Le langage « ummite » (voir l'article, le Langage de la confédération), basé sur des phonèmes à la sémantique très abstraite est conçu pour être "fonctionnel", soit comme une forme de langage universel. Canular ou non, il ne peut être bâti qu’en possédant une représentation à-priori des espaces sémantiques à couvrir et des relations d’abstraction liant les sémènes les plus communément utilisés. Ceci au contraire de langages articulés autour de mots-objets, caractéristiques d’une évolution naturelle de la langue.
  • Un tel langage, (conçu de manière fonctionnelle afin d’éviter les ambiguïtés sémantiques et permettre d’approximer à peu près n’importe quel sens), est adapté à la communication inter-culturelle mais aussi inter-civilisation. Le langage « ummite » peut être vu comme une forme d’esperanto galactique.

2.1. le langage "ummite", le logo "ummite" pourraient faire partie d'un meta-protocole de communication par lequel s'associeraient un certain nombre de civilisations.

 1011010111 100101 101000100111 - 110101111110 0100111 (D89)
 EAB UO OWAB - ONNX UU ?

3. Les niveaux d'ingérence sont gérés par phases et coordonnés par 2 ou 3 civilisations racine beaucoup plus avancées.

Il s'agirait de centaines de milliers voire millions d'années d’ancienneté, issues peut-être d'étoiles plus vieilles et donc plus proches du centre galactique. Ces civilisations de première génération sont appelées « régulateurs ».

3.1. Les "ummites" ainsi qu'une cinquantaine de civilisations sont encadrés par ces « régulateurs » (/ « formateurs »).

3.2. Sauf les « régulateurs », les nouvelles civilisations qui nous rendent visite ont un niveau d’évolution très proche du nôtre, c'est-à-dire quelques centaines d'années au plus.

4. La raison en serait que les « régulateurs » (/ « formateurs ») galactiques, parcourent l’univers à la rencontre de sources de complexité naturelles.

Leur rôle consiste à aider à maintenir un flux néguentropique en favorisant l'évolution des poches naturelles de complexité. En préparant des régions de la galaxie, à l’échelle de dizaines d'années lumières à franchir de nouvelles étapes. A la manière de jardiniers distants mais attentionnés qui cherchent à fournir un terreau propice et maintenir -de loin- un équilibre dans des zones de stabilités, (voir "Futurama".)

4.1. Cela prend sens du point de vue de la climatologie spatiale
Dans un périmètre de la région galactique les planètes habitables subissent la même pression environnementale, avec des étoiles d'age comparable. Il faut savoir que la météo terrestre à l'échelle de centaines de milliers d'années est soumise aux événements galactiques de la même façon que d'autres planètes qui seraient habitables dans un rayon de quelques dizaines d'années lumières.

4.2. Cela prend sens également du point de vue de l’évolution
L’émergence et la recherche de la complexité font certainement partie des thématiques scientifiques futures. D’un certain point de vue, le respect et l’intérêt croissant que nous portons à l’égard de la biodiversité et des équilibres naturels représente les prémices de cette prise de conscience quand à favoriser la richesse environnementale.

5. A un moment favorable elles ont pu aider à stabiliser les températures sur terre et parallèlement sur d'autres planètes habitables du secteur.

Ceci a pu être réalisé par l’essaimage de très grandes forêts, notamment dans l'hémisphère nord (Canada, Russie et Alaska), agissant comme régulateurs naturels.

6. Cette stabilisation a permis, il y a 10 000 ans, l’émergence de l'agriculture et des civilisations avec leur cortège de sens et de symboles.

Le nombre de ces symboles, supports de la connaissance, a été depuis démultiplié sur l'ensemble des planètes ciblées.

7. Les « régulateurs » (/ « formateurs ») galactiques ont cherché à faire émerger un ensemble de civilisations planétaires de manière conjointe

Ceci afin de favoriser, lors de la phase de rapprochement et de mise en contact ultérieur, des échanges plus riches et d'accroître les niveaux d'évolution et de complexité accessibles. Les différences d'évolution doivent être néanmoins limitées pour que nous profitions de ces synergies.

8. Certaines civilisations proches qui ont avancé plus vite que la nôtre ont déjà connu leur phase de contact.

Le scénario est globalement similaire et peut-être décrit à peu près de la même façon sur l'ensemble des systèmes habités. Il est également décrit dans le scénario "ummite". Récemment, l'humanité a pu perdre beaucoup de temps avec un moyen age et une période d'obscurantisme particulièrement longue.

9. Une première phase de contact, matérialisée par une "autorisation de venir sur la planète Terre" ainsi qu’une ingérence limitée a été coordonnée par ces régulateurs.

9.1. Elle coïnciderait avec les débuts de l'ufologie moderne, aux environs de 1947, et la démultiplication brutale du nombre d’observations d’OVNI.

9.2. Elle est en corrélation avec la naissance de l'activité thermonucléaire sur terre et l’augmentation notable du risque systémique que nous faisons peser sur les éco-systèmes de la planète, et in fine ... à l’homme. Les civilisations n’ayant pas franchi le cap d’une auto-régulation/auto-surveillance ayant une grande chance d’être détruites ... par elles-mêmes...

10. Le contrôle et la surveillance de l'humanité doit être de plus en plus étroite

Elle devient forcément de plus en plus visible, notamment pour les militaires.

10.1. Concernant les civilisations exogènes de dernière génération nous visitant, les aspects "marionnettistes" sont largement usités.
De nombreuses manifestations sont faites pour être vues et mises en scènes. Par exemple, Voronej. Le message est souvent double: à l'adresse des autorités militaires qui "savent", à l'adresse de la conscience collective humaine.
Ces manifestations peuvent bien sûr aussi être le fait d’une présence à but scientifique et n'ont pas alors nécessairement vocation à être vues.

11. Augmentation forte du nombre de crops-circles à partir de 1986, une marque de manifestation de la part des « régulateurs » / (« ensemenceurs »).

Ces symboles agissent comme une mémoire de l'humanité et rappellent à celle-ci les progrès spirituels et scientifiques qu'elle a effectué (représentation dans l'espace et le temps). Le choix du support pour la communication du message est porteur de sens venant de ces jardiniers galactiques: tout commence et fini avec la maîtrise de notre environnement et de notre capacité à nous sustenter (nourriture et eau).

11.1. Il existe une parabole intéressante dans cette revue accélérée de l’histoire de l’humanité par les crops-circles, qui fait penser à une forme de « NDE » (Near Death Experiment)
La vie d’une humanité qui est repassée de façon accélérée, avant d’arriver au point de changement/de passage.

11.2. Anecdotiquement, la maîtrise/connaissance du scénario « ummite » par les régulateurs implique que l'apparition d’un symbole « ummite » au milieu d'un crop circle n'est ni incohérente, ni fortuite.

A gauche, crop-circle du 27 juin 2008 à Baden Wuerttemberg, Allemagne - au milieu‎, exemples de logos "ummites" liés à des observations d'OVNI - à droite, quelques logos et sceaux issus des lettres "ummites"

12. Le contact avec les civilisations ET proches va correspondre à un changement d'ère à l'échelle planétaire.

Nous intégrerons un nouveau calendrier "galactique", déjà universellement partagé par les civilisations dans un périmètre de quelques dizaines d'années lumière (tout comme une heure "universelle", ou une forme de langage "universel" d’échange). Du point de vue terrestre, un changement d'ère sera arbitrairement positionné à cette date du point de rencontre avec les civilisations exo.

13. Il existe certainement un changement des modalités de l'expérimentation « ummite » depuis 1986.

Fin de l'ouverture, prise de distance avec les groupes, pour des raisons de calendrier et d'ordonnance meta.

13.1. 1986 apparaît comme une date de rupture, tout comme certaines dates clés pour les manifestations-changements (...hypothèse faible au sein même d'un scénario hypothétique...)
1947 (début de l'ufologie moderne) - 1986 (début des crops circles) - 2012 (fin de la chronologie des crops circles) pourraient sous-entendre un rythme naïf de 13 ans. Si certains des crops circles sont effectivement l'empreinte de ces régulateurs dans les champs, il y aussi la marque du rythme et de la convergence dans le scénario, avec des niveaux de symbolisme et de spiritualité qui échapperont à la plupart.

13.1.1. 13 ans est un rythme sur lequel semble s'appuyer les auteurs des Crops-Circles (est-ce que cela a le moindre sens ???)
Une ère maya (ou compte long), représentant 5128 ans est constituée de 13 baktuns. Et chaque année les Crops-Circles semblent avancer d’un baktun (395 ans) dans l’histoire humaine.

14. Il existe une indéniable (et surprenante) convergence au niveau des prophéties des civilisations terrestres pour ce qui concerne la "fin des temps" ou tout du moins un futur changement d'ère envisagé

Point de vue eschatologique comparé sur des dizaines de prophéties à venir, mais grossièrement le scénario est identique:

  • quelques années avant, apparition d’un astre rougeoyant
  • quelques jours/semaines avant, apparition d’un ou plusieurs astres bleus (ou comètes)
  • catastrophe directement manifestée : pluie de feu (gouttelettes de lave) // raz de marrée // tremblements de terre
  • nuit noire de plusieurs semaines/mois
  • baisse des températures et famines sur terre les années qui suivent.


14.5 Cette cohérence entre les prophéties pourrait être la conséquence d’un événement climatique majeur intervenant cycliquement sur terre, et par conséquent déjà vécu de diverses manières par les civilisations terrestres. Elle s’inscrit dans la conscience collective ainsi que les légendes humaines. Cela ne signifie néanmoins aucunement que ces prophéties vont se réaliser prochainement.

14.6 Un tel événement pourrait être le fait d'un jumeau sombre traversant régulièrement (cycle de plusieurs milliers d'années) le nuage d'Ort et provoquant des chutes cométaires vers le centre du système solaire.

14.7. Toutefois, du point de vue des régulateurs, si cet événement est connu d'avance, suivi depuis des milliers d'années, il pourrait constituer un point de levier intéressant avec lequel composer.

Dans tout système complexe, (à l’instar du réseau social humain), le changement peut survenir plus facilement à partir du moment ou un équilibre est rompu. De ce point de vue, la venue d’une « nuit noire » humaine, (point de rupture), suivie d’une recomposition profonde du tissu social humain et enfin d’une rencontre avec les ET constituerait un scénario tout à fait envisageable. Il peut être planifié d’avance et inscrit en filigrane dans le scénario « ummite ».

15. Quelques dates


15.1. En pratique, les crops circles devraient rejoindre le temps présent et cesser fin 2012.
15.1.1. A noter que pour l’ère Maya, (compte long), pratiquement, il n’existe pas de véritable consensus sur la date de début et ce, malgré le système de conversion de Goodman-Martinez-Thompson (GMT). Un baktun correspond à 20 Katuns, eux-mêmes définis par rapport aux conjonctions jupiter-saturne (en moyenne, toutes les 19,8696 années). Il n'y aura pas de conjonction jupiter-saturne le 21/12/2012, mais il y en aura une 8 ans plus tard le 21/12/2020, ce qui est un hasard surprenant. Sur le plan astronomique, cette conjonction pourrait marquer la fin formelle de l’ère et sachant que du point de vue des prophéties maya la période de troublée dure et survient quelques années *avant* le changement effectif d'ère.
15.2. Une autre date possible quand à une rencontre exo, suivant un déroulement similaire au scénario "ummite", serait 2033.

16. Conclusion

"Méfiez-vous de ceux qui apportent de FAUX cadeaux & de leurs PROMESSES NON TENUES. 
Beaucoup de DOULEUR mais encore temps. EELRIJVE. Il y a du BON là-bas. Nous nous 
OPposons à la FRAUDE. TUyau FERMETURE (Son de Cloche)"

Notez ci-dessus: 152 caractères peuvent former une grille unique de 8 x 19 caractères (à l'instar de Chibolton dont le code est écrit en 73 x 23, nombres premiers). Cela pourrait-il décrire un autre niveau de code dont EELRIJVE (8 caractères = 1 octet) serait la clé? La présence des caractères majuscules n'apparait certainement pas fortuite.

'Pour illustrer le propos de cet article, je trouve intéressant la lecture du "témoignage" suivant et qui n'est peut-être qu'une fable -l'information n'est dite pas sourcée afin de préserver le témoin- posté le 20 Septembre 2007 sur un site qui a maintenant disparu www.erenouvelle.net et repris sur nous-les-dieux.org.

En juillet/août 2007 (?), de nombreux habitants d'une petite ville du Brésil auraient aperçu une créature étrange en train de déambuler dans les rues, et qui rappelait étrangement celle précédemment capturée par des militaires à Varginha (également au Brésil) en janvier 1997.

À la télévision brésilienne, les journalistes prétendirent à nouveau qu'il s'agissait d'un gigantesque canular, ce qui n'empêcha pas les militaires de bloquer tous les accès à la ville pendant plus de 48 heures, le temps pour eux d'organiser l'évacuation incognito et sous bonne escorte des corps (apparemment sans vie) des deux créatures vers une destination inconnue.

Le troisième jour, lorsque les camions de l'armée sortirent de la ville, des dizaines d'ovnis apparurent dans le ciel. Puis des petites boules de lumière en descendirent jusqu'à moins de quelques mètres du sol, des boules identiques à celles décrites par certains témoins et lors de la matérialisation de crops circles dans les champs de céréales.

Le plus surprenant est que ces petites boules étaient des centaines et circulaient à vive allure dans les rues de la ville sous les yeux de tous les passants à une hauteur d'environ 1 mètre 50 à 3 mètres.

Plusieurs films ont été réalisés à l'aide de portables et de caméras de témoins, mais ces derniers ont par la suite été poursuivis, traqués et menacés par la police. Les boules s'arrêtaient spontanément dans le champ des caméras, changeaient alors de couleur et se mettaient à grossir. Elles s'irisaient de reflets extraordinaires puis laissaient apparaître des êtres d'une beauté indescriptible.

Les rares témoignages qui aient échappé aux mailles du filet de désinformation mis en place par la police affirment que ces êtres étaient merveilleux, contrairement aux deux créatures dont l'armée avait emmené les corps. Les témoins disent : "On aurait dit des anges, mais pas comme ceux qu'on nous montre dans les églises. Ils avaient une sorte de dimension différente de la nôtre." Ils affirment que ces entités "enveloppaient" les endroits où elles se trouvaient d'une splendide lumière qui était à la fois chaleureuse et apaisante.

Un témoin raconte : "Je les vois encore dans mon esprit, tels que je les ai vus ce jour là, mais pas moyen de vous décrire une forme, un aspect, ou quoi que ce soit d'autre. Ils nous ont transmis télépathiquement qu'ils étaient venus pour arrêter notre civilisation !"

Il existerait même une vidéo "haute définition" montrant les boules de lumière circulant dans les rues de cette ville au-dessus de passants complètement médusés. Mais les auteurs de ce film sont désormais traqués par les polices du monde entier et n'osent pas encore le mettre en ligne sur Internet…

michael.vaillant()free.fr

Compléments suite à des remarques de lecteurs

1/ La cohérence (discutable) du scénario "ummite" suffit-elle à démontrer qu'il ne s'agit pas d'une fiction?

le scénario présenté par les lettres "ummites" peut tout à fait rester cohérent et ne présenter aucune faille d'ordre majeur. Dans le cadre ici évoqué, il peut très bien y avoir eut usage de machines sophistiquées et extrêmement puissantes afin d'en vérifier la logique. Et ainsi ne pas tomber dans des contradictions aisément démontrables.

Pour éventuellement commencer à déceler des "problèmes", il faudrait pouvoir sortir du scénario et rentrer dans le "meta". C'est-à-dire dans une "dimension" d'ordre supérieur (c'est tout le problème des rationalités locales). Ici, cela consiste à collecter des informations sur la réalité du niveau des rédacteurs (en dehors des lettres ou de tout élément de scénario externe inscrit et envisagé dans les lettres). Soit, par d'autres moyens et des approches complémentaires. Des témoignages d'observations (hors les cas des lettres) sont des exemples intéressants.

2/ Le langage "ummite", langue "universelle" ?

Il ne s'agit bien sûr pas d'affirmer que le langage "ummite" est une "langue universelle", ou puisse représenter "LA solution" aux problèmes d'indexicalité liés à la communication.

C'est plutôt le principe "fonctionnel" de la langue qui m'apparaît singulier, et comment on arrive à avoir besoin d'une telle "langue" ? Ce qui est intéressant c'est également d'observer comment en matière de sémiogénèse on peut arriver à "l'ummite".

Pour ce que l'on sait de la génèse des langues. L'être humain qui évolue et découvre son environnement, commence par nommer directement ce qu'il voit par des mots-objets. Ces mots objets peuvent être une suite de sons complexes et s'entendent comme un tout indécomposable.

C'est pourquoi, les notions abstraites telles que :

"Déplacement, Dynamique, Interconnexion, Forme, Concept, Patron, Structure, Identification, Limite, Distance, Changement, Jointure, Indissociable, Flux, Entité , Existence, Surapposition, Cyclicité, Sens Orienté, dépendance concrète ou abstraite par un lien ponctuel, dépendance concrète ou abstraite réciproque dynamique , Génération, Spatialité"

m'apparaissent totalement hors du champ opératif nécessaire à un être vivant confronté à un besoin de survie, soit un besoin de reconnaissance immédiat des objets de son environnement.

Il me semble que les concepts abstraits ci-dessus (et certains plus que d'autres) ne peuvent émerger que bien plus tard dans l'évolution d'un langage, et après avoir bâtit un premier dictionnaire de signes et de mots.

L'idée consistant à relier dans un formalisme fonctionnel des termes racines (phonèmes primaires) très abstraits, nécessite déjà de connaître de tels termes, puis d'identifier parmi ceux-ci, ceux qui seront les plus pertinents pour réaliser une couverture la plus efficace possible de l'espace sémantique que l'on utilise. Enfin, de rebâtir l'ensemble de son langage à partir de ces concepts abstraits.

De ce point de vue, ce "langage" parait être le fruit d'une démarche intellectuelle et non d'une évolution naturelle d'une langue.

Par ailleurs, partir d'unité de sens élémentaires/très abstraites à un intérêt: celui de pouvoir approximer n'importe quel sens, même éventuellement encore non décrit. Et donc, de pouvoir faire des jonctions entre des langages inconnus.